mercredi 30 janvier 2013

Leçons de bonheur : Retrouver du sens


Fainéant, fait-néant, il fait le néant.

Il aura fallu 37 années de ma vie pour que le sens de ce mot me saute aux yeux. Mon cerveau ferait-il aussi le néant ?

Le trou noir, un vrai fainéant !

10 commentaires:

  1. Où est-ce qu'on adhère au club des fainéants ? Oh ça me fatigue, ce sera une adhésion symbolique, hein ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marie
      En même temps, faire le néant c'est tout de même faire quelque chose. A ne pas confondre avec le feignant qui lui fait semblant.
      Ce serait un club à succès, tous ceux n'y adhérant pas et faisant donc preuve de fainéantise y seraient automatiquement inscrit. Enfin, tout cela dans l'hypothèse qu'il existe réellement.

      Supprimer
  2. Grâce à toi, il ne m'a fallu que 27 années de ma vie pour comprendre l'origine de ce mot ! C'était pourtant pas sorcier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kikekoidonc
      Je viens donc de te faire gagner 10 ans de ta vie, est-ce que ça relève pas de la sorcellerie ? ;)

      Supprimer
  3. je te laisse un petit rien, alors, espèce de phare niente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lutcewoman
      Un petit rien, c'est déjà beaucoup.

      Supprimer
  4. si tu continues comme ça, tu vas devenir psychanalyste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anacoluthe
      Enfin à ce rythme là, j'exercerai pour les morts et je ne sais pas si les morts ont des problèmes existentiels.

      Supprimer
  5. Et faignant ? (feignant de ne rien faire ?)
    (je préfère fainéant, tfaçon)

    RépondreSupprimer
  6. Je dirais plus un feignant mais qui le fait mal :) Et au moins le fainéant ne triche pas lui !

    RépondreSupprimer